Olivier Champagne-Poirier

Olivier Champagne-Poirier

Doctorant
Communication sociale

Formation :
  • Ph. D. en Lettres (concentration communication sociale) (en cours), Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), Trois-Rivières (FRQSC).
  • M.A. en Lettres (concentration communication sociale) (2014), Université du Québec à Trois-Rivières, Trois-Rivières (CRSH).
  • B. Sc. en Lettres et communication sociale (2012), Université du Québec à Trois-Rivières, Trois-Rivières.
Intérêts de recherche :
  • Fréquentation culturelle
  • Médiation culturelle
  • Culture populaire
  • Journalisme culturel
  • Pédagogie inductive
Communications et publications récentes :
  • Champagne-Poirier, O. & Ben Affana, S. (2016). « Construction sociotechnique du web 2.0 : La Tribune de Tout le monde en parle ». Dans J. Luckerhoff. Médias et société : la perspective de la communication sociale, PUQ, Trois-Rivières (Accepté, À paraitre).
  • Champagne-Poirier, O. (2016) Les données autoethnographiques comme base à une théorisation des pratiques pédagogiques dans l’enseignement des approches inductives, Approches Inductives, vol. 3, no. 2, (À paraitre).
  • Champagne-Poirier, O. (2016). « Jamil Dakhlia, À la recherche des publics populaires(1) Faire peuple », Lectures, En ligne, URL : http://lectures.revues.org/19738
  • Champagne-Poirier, O, Luckerhoff, J., Lapointe, M-C. (2016). Le traitement de la culture par les journalistes: analyse de la presse écrite sur douze mois au Québec. Colloque Recherches sur les publics de la culture: esthétique, communication et éducation, théories et méthodes. ACFAS, Montréal, le 9 mai 2016.
  • Champagne-Poirier, O, Luckerhoff, J., Lapointe, M-C. (2016). Les non-publics du Salon du Livre de Trois-Rivières. Colloque franco-québécois sur la culture. Essor de la vie culturelle au 21e siècle: politiques, interventions et initiatives. Trois-Rivières. 27 avril 2016.
Services à la communauté :
  • Membre du conseil d’administration du Comité de protection des œuvres d’Ozias Leduc de Shawinigan (CPOOL).
  • Membre du Laboratoire de recherche sur les publics de la culture (LRPC)
  • Membre du Centre de recherche interuniversitaire sur la communication, l’information et la société (CRICIS)